Cuisson d’une pièce carbone
22 / juillet 2020
Commentaire 316 Vues
Cuisson d’une pièce carbone

Réussir une pièce en fibre de carbone n’est pas une mince affaire !

Au fil de nos tutos, vous l’aurez compris, pour obtenir une belle pièce il faut du temps et de la méthode.
Aujourd’hui, nous allons aborder la notion de cuisson d’une pièce en fibres de carbone.
Nous n’aborderons pas les techniques de cuisson en étuve ou en autoclave car ce sont des moyens techniques qui sont en général hors de portée des particuliers.
Nous ferons donc appel à votre sens du système D.
Avant toute chose, gardez à l’esprit que vous travaillez avec des résines qui laissent échapper des vapeurs et qu’il est donc primordial de se protéger et de travailler dans un espace de travail adapté. Nos partenaires de Recycling Carbon, pourront vous conseiller sur le sujet.
Les cycles de cuisson dépendent des résines utilisées, il est donc nécessaire de consulter les fiches techniques et fiches de sécurité des résines avant utilisation.
Les résines proposées sur boutique-carbone.com, peuvent polymériser à température ambiante si vous n’avez pas la possibilité d’entreprendre une montée en température. Toutefois, une montée en température est tout de même préférable pour optimiser la prise de la résine et les propriétés mécanique de la pièce finale.
De plus, sachez qu’une pièce qui n’a pas été cuite, peut continuer de cuire une fois exposée au soleil et donc provoquer des réactions qui peuvent nuire au rendu esthétique de la pièce dans le temps.
Optez pour l’acquisition d’un Thermomètre de cuisson que vous destinerez à vos travaux technique. Voici une référence testée et approuvée : https://www.boutique-carbone.com/petits-materiels/244-thermometre-de-cuisson-digital.html
Pour assurer une montée en température efficace, en système D, voici quelques astuces:

> Utilisez un carton de taille adaptée et positionnez votre pièce à l’intérieur. Fermez le carton de façon à le rendre le plus hermétique possible et positionnez un sèche cheveux sur l’un des côtés en créant une ouverture dédiée. Le carton étant peu isolant, la chaleur s’évacuera vite. Il sera nécessaire de laisser tourner le sèche-cheveux longtemps ou de le rallumer régulièrement.

> Dénichez sur LeBonCoin un vieux congélateur, faites un trou à la scie cloche sur le dessus et positionnez votre sèche-cheveux. Cette technique est intéressante pour les pièces assez grande et si vous avez un lot de pièces à réaliser. La bonne isolation du congélateur permettra de conserver la chaleur. Vous l’aurez compris, inutile d’y positionner vos glaces et petits plats congelés favoris. Le congélateur détourné ne devra servir qu’à vos projets carbone.

> Pour les pièces de grande taille, vous pouvez concevoir une étuve géante provisoire à l’aide du film plastique destiné à faire les poches à vide, du mastic d’étanchéité et toujours d’un sèche cheveux. Emballez la pièce à polymériser dans le film dont vous aurez fermez les contours à l’aide du mastic d’étanchéité. Cela s’apparente à un grand sac. Positionnez sur l’un des cotés un sèche cheveux, utilisez du mastic d’étanchéité pour limiter les fuites d’air chaud.

Dans tous les cas, utilisez le thermomètre pour contrôler la température et les cycles de cuisson.

Une température excessive peut détériorer la pièce, déformer les plastiques, sur-cuire les résines.
En complément du thermomètre de cuisson, nous vous conseillons un minuteur. Il sera votre meilleur allié pour ne pas oublier qu’une pièce est en cours de polymérisation ! Nous en connaissons certains qui ont oubliés les pièces et on a vu le résultat :)
Sur ce, bon projet carbone à tous.
Protégez-vous et envoyez-nous des photos pour le plaisir.
Partager

COMMENTAIRE

* Taper ce code